Tuesday, October 10, 2006

Pas d'heure

Ce qui est positif, c'est que je réussis à m'affranchir du diktat des heures. Après une journée à peine croyable, plein soleil, déjeuner dehors et T-shirt sur la plage, je me suis attelé à la tâche en fin d'après-midi. Je retrouve goût au travail. Parti avec un cadre, un objectif, je ne l'atteins qu'en m'en détâchant. Je voulais bosser 7 à 8 heures pas jour, de 9 à 12 puis de 14 à 16, voeu pieux. Sans heure, j'avance mieux et moins complexé.
Quignard : la liberté ne signifie rien. Seule la libération a un sens.

22h24 : à table.

1 comment:

guillaume said...

Processus créatif perso :

Oisiveté (plus envie de rien)
Culpabilité (envie de faire)
Créativité (faire)
Débordement (faire trop)
Discipline (faire bien)

Tu vois on en arrive à la même conclusion, la discipline arrive à la fin. Au début ça doit être brouillon et partir dans tous les sens…
Courage barti